Archive | avril, 2012

Avant, j’étais frivole. Mais ça, c’était avant.

25 Avr

*Avant :    j’avais un odorat développé, mais pas vraiment ciblé   Maintenant : à force de m’être tartinée le ventre te les seins de J14 à J28 de Mustella 9, « parce qu’on sait jamais », mon nez détecte une femme enceinte ou en devenir à 1 km. Dans le métro, c’est chiant.. et ca pue ce truc en plus       Solution : prochaine FIV, je me badigeonne d’huile d’arachide, au moins, les frites ca sent bon

*Avant :  après un calin, direct debout, j’attrapais une cigarette, la vie est belle quoi  Maintenant : après un calin, en mode galipette pour me retrouver allongée sur le ventre, penchée à gauche pour que mon utérus anté versé soit atteint, à attendre 20mn « parce qu’on sait jamais » et me choper des cystites car le pipi « d’après » est arrivé trop tard ..   Solution : remettre des capotes, comme il a dit le docteur …

*Avant :    je collectionnais les petits flacons de parfum Maintenant :   je collectionne les petits flacons de sperme récupérés au labo pour les iac Solution : déménager et faire le tri ..

*Avant :  je m’en foutais de mes règles, j’avais un anneau magique, même que si je voulais pas de règles, pas de soucis, on enchaine 2 anneaux et à moi les vacances tranquilles ! Maintenant : je compte minutieusement les jours de mon cycle, je connais par cœur mes 3 prochains cycles  Solution : le lâcher prise ?

*Avant : Je pouvais me repérer dans le temps par rapport à mes mecs / une chanson / un film / un évènement marquant de l’actualité   Maintenant : je sais dire : ah mais oui, ça c’est sorti vers le 14 avril 2010, je m’en souviens, j’étais en pleine Iac 3 !   Solution : y’en a pas, ma mère se repère dans le temps par rapport à ses 4 grossesses..

*Avant : je pouvais rentrer dans une boutique de jouets en m’émerveillant, flânant dans les rayons en m’amusant de la créativité des jeux Maintenant : pas plus tard qu’hier, en achetant le cadeau de la 36ème naissance depuis nos essais, j’ai pleuré devant les doudoux …  Solution : offrir des bon cadeaux Kiloutou, ya moins de risque lacrymal

*Avant : deux petits kilos en trop après les fêtes ? pas de problème, 2 jours de soupes et on en parle plus !  Maintenant : deux petits kilos en trop ?? pas de problème, dans 2 fiv ils seront remplacés par 5 kilos en trop Solution : mère porteuse, c’est pas légal hein ?

*Avant : je riais tout le temps, à gorge déployée, pour un rien.. la blonde quoi Maintenant : au minimum j’esquisse un rire discret, bien pâle, au mieux un gros rire, qui vient de très très loin, un rire rauque.. qui fini souvent en quinte de toux, plus l’habitude moi Solution : j’hésite entre un stage de thanatopracteur, ou chauffeur de salle pour Vincent Lagaf, chuis pas bien sure encore de ce qui serait le plus sinistre

*Avant : on avait plein d’amis, avec qui on sortait, buvait, fumait, refaisait le monde Maintenant : ah ben non on peut pas venir.. on a piqure… et pi on peut pas boire.. et la fumée, ca va nous donner envie.. et puis, de toute façon, on est pas de bonne compagnie en ce moment (voir au dessus) Solution : boire et fumer peuvent nuire à la santé alors, de quoi on se plaint ? franchement ?

*Avant : j’étais insouciante, inconsciente, j’avançais dans la vie, simplement Maintenant : j’ai un con chiant Solution : avoir un bébé …

God bless you

24 Avr

Plantage du décor :

 

Le top départ de notre FIV ICSI 1 a eu lieu un jour de réveillon de noël.

 

Ce jour la, nous partions fêter Noel en famille en province, longue route sous la neige, et impossible de caler un RDV avec une infirmière dans notre ville d’arrivée.

 

C’est en catastrophe que ma belle sœur a du me trouver une solution pour la piqure.

 

La solution la plus simple était la femme d’un cousin, en 5ème année de médecine, qui devait elle aussi passer le réveillon dans le coin.

 

Au milieu du diner, au moment de servir le foie gras (sacrilège, on n’interromps pas une dégustation de foie gras !! ), Cousine nous appelle pour dire qu’avant la messe de minuit, elle peut me piquer, qu’on peut donc venir.

 

Après 20mn de marche, nous arrivons donc chez la tante de chéri2mwa.

 

Les personnages :

 

La cousine X, le moi officiel et mon double (qui parlera entre les bidules la) et… Dieu

 

X : Alors, dis moi, pour quelle raison je dois te faire une intra musculaire ?

M : J’ai besoin d’une piqure pour lancer officiellement le traitement de notre première FIV

X : …

M : Après  5 échecs en insémination c’est un nouvel espoir ! J

X : …

M : Euh et donc … voila quoi ..

X : …

M : (hum… ca devient gênant .. long même je dirais.. et pourquoi elle est blême la ? ) Ca va ?

X : oui, enfin non en fait… je suis devant un cas de conscience… Mes convictions religieuses m’empêchent de te piquer, mais en tant que médecin je ne peux pas le refuser

M : (gloups..) comment ça ?

X : je ne veux pas être la main qui est à l’origine d’une grossesse non naturelle (ben vla autre chose ! ), si Dieu a voulu que vous attendiez, c’est qu’il a ses raisons (ben qu’il me dise lesquels, que je puisse contourner le problème, ça m’intéresserait bien tiens ! ), et je suis pro-vie (ah ben nous aussi, c’est pour ça qu’on aimerait bien que ça marche ! )

Et j’ai vu des femmes qui ont eu trop d’embryons, et qui ont du tuer des enfants, faire le choix d’en garder certains et pas d’autres (ah oui, et tu connais toi aussi un couple qui a tenté pendant des années d’avoir des enfants en vain, qui ont adopté et bam, grossesse naturelle ? non parce que tant qu’à donner dans le cliché..)

M : mais on en est pas la ! la décision finale serait la notre, pas la tienne, n’aies crainte… (tu vas me piquer oui !! bon sang ! )

X : vous êtes surs de ne pas vouloir attendre que la nature joue son rôle (et ton rôle à toi, c’est d’être casse couille ou bien ? ), de faire confiance à Dieu (depuis le temps, tu devrais savoir que je ne crois pas, et que c’est pas prêt de changer..)

M : non, on est plus si jeunes.. et on a la chance d’être bien encadrés par les médecins, et tu sais, on a un vrai problème de stérilité ..

X : .. en fait, ca me touche directement car avec mari.. on essaye depuis 2 ans aussi et ca ne marche pas… ( ! … nous y voila..) et que j’ai peur que nous aussi on ait des problèmes.. tu me renvois à nos échecs.. et ça fait peur..

M : mais ne t’inquiètes pas, regardes, il ya d’autres pistes (bon, ca va bien maintenant, fais moi mal !! piques moiiiiiiiiiiiii !!! )

X : non, je ne veux pas qu’un homme se prenne pour Dieu et décide de notre descendance ..

M : Ah … mais euh sinon, nous on a choisi… tu me piques ? (steplé, steplé, stepléééééééééé ! )

 

 

Pour la petite histoire, après l’échec de notre FIV, je lui ai envoyé un petit message pour « soulager » sa conscience et lui demander de leurs nouvelles. Il se trouve qu’en ce jour de noël, elle était enceinte de 3 jours, mais elle ne le savait pas encore.

C’est la première grossesse qui m’a vraiment touchée.. j’ai eu mal, j’ai eu la rage de voir que la nature lui donnait raison, de voir que ses croyances ont été validées/renforcées car elle a eu gain de cause, et pas nous…

Mais on est sauvés, elle m’a dit qu’elle priait chaque jour pour qu’on connaisse cette joie d’être parents.. naturellement.

La translocation, mais qu’est ce donc ?

23 Avr

On a donc tous des paires de chromosomes (avec donc 2 bâtons similaires), de 1 à 22 (la 23ème paire étant ce qui défini le sexe). 

 Mon problème est que j’ai un petit bout du bâton de la paire 2 qui va se greffer sur un bout d’un chromosome 5 et réciproquement (c’est pourquoi je suis porteuse d’une translocation chromosomique réciproque). Mes 2 paires sont donc équilibrées (les chromosomes ont du coup la même taille), et donc je n’ai aucune pathologie ni symptôme, et à priori je n’en aurais jamais (enfin pas lié à ça en tout cas).

Pour la reproduction, chaque paire se sépare et construit un demi patrimoine génétique dans l’ovule que je produis. Lors de la fécondation mon demi patrimoine et celui de chéri2mwa sont mis en commun et forment un nouvel individu (je ne vous apprends rien)

 Je peux donc avoir 2 cas où mon demi patrimoine transmis est bon : 1 cas avec les bâtons N°2 et N°5 100% sains,  1 cas avec les bâtons N°2 et N°5 qui sont tous les 2 reconstitués, mais « équilibrés » comme c’est mon cas à moi => 50% de chance d’avoir un embryon en très bonne santé et grossesse menée au bout

 Je peux avoir 2 cas où mon demi patrimoine transmis est le pas bon  : 1 cas avec le bâton N°2 déséquilibré + bâton N°5 normal ,  1 cas avec le bâton N°5 déséquilibré+ Bâton N° 2 normal,  dans les 2 cas il manquerait un petit bout de chromosome => 50% de chance d’avoir un embryon « taré ». Cet embryon peut de lui-même  s’expulser (fausse couche), ne pas se développer ou … se développer et avoir une grossesse « normale ». Sauf qu’en cas de naissance, l’enfant est complètement malade, il n’a pas de développement intellectuel, presque pas de motricité, une petite tête et une respiration très forte (voila en gros un joli portait brossé). Il est possible au 4ème mois via l’amiosynthèse de dépister cette maladie et d’interrompre la grossesse si les parents le souhaitent.

 Pour résumer : naturellement, on a 50% de chance d’avoir un enfant « normal ».

Mais le risque est trop grand pour nous, qui n’avons pas assez de temps….

Le généticien nous a donc proposé une FIV avec diagnostic pré implantatoire (FIV DPI), avec un dépistage de l’embryon avant le transfert dans mon utérus.

 Il ya un seul centre à Paris (3 en France au total). Une commission s’est réunie en Mars 2012 pour valider qu’on était de bons candidats, ensuite on sera convoqués pour passer devant un jury en seconde sélection lors du premier semestre 2013. Si on est admis dans le protocole, il faut compter une moyenne de 1 an et demi pour attaquer les traitements. La sécu prend en charge 3 tentatives. Le seul problème est que ce protocole est ouvert aux femmes jusqu’a 36 ans. En février 2013, je les aurais.. alors est ce que l’âge est pris en compte lors de la première validation et peut importe ensuite ou cela va poser problème lors du second casting.. mystère..

 Cette translocation est en fait héréditaire, forcément transmise par le père ou la mère. 

Pour résumé, comme a dit l’homme : bref, tes chromosomes sont échangistes, quoi

Oui, c’est ça.. en quelque sorte 🙂

Maryse, c’était Doudou Henri Dès !

22 Avr

 

À chaque tentative, pour encourager nos petits embryons (potentiels ou réels), nous avions un petit nom pour chacun. Pour les encourager, leur parler, créer un lien


Iac 1 : choupi et doudou (notre neveu était en plein dedans, et le générique, une fois entendu est plus que tenace!)
Iac4 : Atilla ( le UN – en temps qu’ainé, une bonne blague entre nous)
Iac5 : bargamascocau qui était un mélange des prénoms en lisse pour bébé 

Fiv ICSI 1 : tigrou et winni (toujours influencés par les génériques débiles) 
Fiv ICSI 2 : les bigorneaux 

Je me rends compte que je ne me souviens pas de tous….
Comme effacés de ma mémoire…. 
Je me souviens que je leur parlais beaucoup, et que j’étais un peu honteuse de cela à chaque résultat négatif, me disant « ma pauvre fille, tu parles juste à ton utérus… »
Et je leur chantais des chansonnettes aussi, me disant « toi la dedans, ça c’est notre chanson, une chanson rien que pour toi » 

Maintenant… Ça me paraît dérisoire tout ça, un chouilla débile, mais je sais parfaitement qu’à la prochaine tentative, ils auront aussi droit à leur petit nom (sûrement hispanisant 🙂 ) et à leur petite chansonnette. 
Pou repartir à zéro, leur montrer qu’ils sont uniques, déjà aimés.

Une famille en or

20 Avr

Je suis issue d’une famille plutôt grande, bien que recomposée, je suis l’ainée et aussi la première de la smala a tenter l’aventure package mariage-bébé.

 Ma mère étant une ado attardée qui m’a dit un jour : ah mais je veux pas être grand-mère moi, ca craint de mettre ça sur ma fiche meetic (si si, ado attardée je vous dis), on était pas pressés de lui annoncer nos tentatives.

 Par contre, une fois les pieds dans le monde merveilleux de la PMA, on a eu envie d’en parler à une partie de mes frères et sœurs. De façon séparés et avec le même discours : zozos pas en forme, on peut difficilement naturellement, donc on prend le joker appel à la médecine.

 Sœur 1 : cool, je vais faire des minis habits, à la chaine pour vos triplés  ! (réaction saine, alors que c’est la plus barrée de tous)

Sœur 2 : ah mais non, je veux pas te prêter mon utérus (mais euh… on y a même jamais pensé ! … Mais au moins, maintenant, on sait ! )

Frère 1 : ah mais non, mais je ne veux pas te donner mon sperme (la, j’avoue j’ai eu peur…. Demi frère certes, mais quand même un chouilla malsain l’idée que.. brrrrr… )

 Un constat donc : ma famille est vraiment spéciale… avec un certain mélange des genres (le top du top, que sœur 2 porte en son ventre mon enfant fécondé avec le sperme de frère 1 – la je pense qu’on est des Dieu au casting chez Delarue !! )… et on a attendu le dernier moment pour l’annoncer à ma mère, 2 réactions dignes d’engraisser le psy du coin à vie c’était déjà trop ! 

 Vous voulez la réaction de ma mère ? Dans le mille Emile : oh quel dommage,  je sois trop vieille pour te donner un ovule ! …

 Véridique ! ….

 (et après je me demande pourquoi cet enfant ne veux pas venir… il a pas envie de finir dans Confessions Intimes, c’est tout !)

 

J’ai un Mickey Mouse..

19 Avr

Pour ma FIV 1, j’ai du subir une à J10 une hystéroscopie.

L’examen a lieu dans un hôpital en banlieue, mais comme par hasard, le spécialiste de cet examen est mon gynécologue de quartier, gentil « gygy Gégé » qui nous a fait les 5 iac en « douce »
Il est ravit de me voir, je me sens en confiance, l’équipe est super sympa.

Je m’allonge pour l’exam, en échangeant quelques blagues. Tout le monde sourit, on papote tranquillement, on se croirait presque dans un salon de thé tiens (pour celles qui ont vécu la chose, oui, je sais que vous savez que je mens… mais pour les autres, laissons planer le doute, soyons positives un peu ! )..

(voix Off version M6)

— Et la c’est le drame —
*Question pour une champion de « gygy Gégé » : « ca vous arrive d’avoir des pertes de temps en temps? »

*Réponse de la candidate apeurée : euh.. comment ca, quelles sortes ?

* »ben des pertes, de toutes sortes ! »

*ah oui, spoting le dernier et avant dernier cycles, et ca arrive de temps en temps … pourquoi ?

* »parce que cette mousse au fond des trompes me gêne.. j’ai pas l’habitude de trouver de la mousse ..  »

*vous voulez dire que je dois arrêter la bière, c’est ça ?

… silence gêné…. grand moment de solitude.. le bide total quoi.. (j’ai du avoir la même tête que Jean Dujardin aux states sortant son « what else ? », pour imager la chose ..)

* »je vais vous faire un prélèvement pour la bactériologie ».. glups, ah oué ok, on rigole plus la ..

Je me relève, me rhabille et … badaboum.. un petit tour dans le tas de pommes… je reste allongée 40 mn en observation.. Merci le CO2 qui remonte dans les épaules !

Il parait qu’il faut toujours bien manger avant cet examen…

Depuis, dès que je vois « gygy Gégé », il m’accueil avec un sympathique « alors, c’est bon, vous avez mangé, je ne vais pas vous faire tourner la tête ? »

(pour info, je ne sais toujours pas ce que c’était que cette mousse, traitée par antibios, mais il se trouve qu’une semaine après cet examen j’ai eu le seul et unique début de grossesse, grossesse naturelle. Moralité : une petite mousse de temps en temps, ca peut pas nuire 🙂 )

La Te-hon 1

19 Avr

Ma première ponction a eu lieu un 27 Janvier.

Le jour de la Sainte Angèle

Mon amie Tatiana, un peu mystique, m’envoi un petit texto me disant : ma belle, c’est la fête des anges, je les ai invoqués pour qu’ils vous portent chance. Je suis avec toi et ils te protègent.

Bon, me voila donc sauvée ! 🙂

On me fait descendre dans la salle (première intervention médicale de toute ma vie, jamais rien cassé, jamais de séjour à l’hôpital), je ne suis pas super rassurée par tous ces fils, aiguilles etc, mais je suis super bien accueillie.

Bonne ambiance chez les infirmières, ça chantonne, ça rigole, ça détend !

L’anesthésiste arrive, j’entends son infirmière l’interpeller « Tatiana, c’est bon Madame Koa est prête »

On part en salle d’opération, j’ai l’impression d’être dans Greys Anatomy, alors je suis a moitié hilare.

Tout se passe bien (surement grâce à mes anges protecteurs 😉 ), je me réveille doucement, et je vois mon anesthésiste s’approcher, goguenarde, et me dire :

«vous vous souvenez de moi ? » euh oui, vaguement… «on se connait » ? ben non .. ? ..« alors pourquoi vous avez hurlé : Tatiana est une sorcière ! attention, Tatiana est une sorcière !! » ?

Vilain inconscient, vilain ! ..