Archive | juillet, 2013

Les ressorts sont d’attaque !

31 Juil

Doing doing doing fait le ressort.
Doing doing doing, il ne s’écrase pas, il rebondi, encore et toujours.

Je suis un ressort, nous sommes des ressorts.

Inlassablement, depuis 5 ans, nous rebondissons, grattant au fur et à mesure plus profondément dans nos ressources.

Alors quand Béclère nous a confirmé que notre 10ème tentative explosait (comme mes ovocytes) en plein traitement, ni une ni deux, nous regardions déjà vers l’étape suivante.
Vers une nouvelle FIV avec don d’ovocytes. Ce en quoi je crois, ce qui me parait être le plus réaliste, ce qui me parait être le moins « risqué ».

Comme notre prise en charge sécu ne précise que « traitement en Espagne », et que le temps presse (délai maxi du traitement : 21 Décembre 2013), pas le temps de revenir vers Ginéfiv et de faire le traitement couteux et qui ne sert à rien (dixit 3 médecins français) pour une nouvelle tentative.

Alors, nous changeons de crémerie.

Cette fois, direction Barcelone et sa réputée clinique Eugin.

Mardi 16 juillet, arrêt du traitement à Béclère, RDV déjà calé pour le samedi 3 Aout.

Efficaces, réactifs, ça se présente bien.

Il se trouve en plus que nous avons la grande majorité des examens à jours, on devrait aller très vite.

Mon interlocutrice m’a confirmé que les délais seraient tenus sans problème, voir même octobre/novembre. Si on arrive à rétrécir et à viser septembre, ça nous laisserait même encore une chance si cette tentative échoue (oui… toujours observer et analyser l’étape suivante..)

Dans 2 jours, nous allons donc signer une nouvelle étape dans nos essais.. le 11 ème.

Et on en profitera pour se faire un petit weekend de 3 jours, un apéritif de vacances 

Par contre, j’ai un doute sur les donneuses.. j’ai lu deci – dela qu’une donneuse pouvait être partagée entre plusieurs receveuses ? Si c’est le cas, ça ne m’emballe pas trop… et puis, comme la fiv DO de Janvier, nous avions suspectée notre donneuse d’avoir trop profité des fêtes de fin d’année, les vacances sont aussi propice à la beuverie.. donc est ce que la « qualité » sera meilleure ?
A voir avec l’équipe médicale de toute façon

Et puis, cerise sur le gâteau, il me reste des médocs de ma FIV avortée, et même une ordonnance toute belle pour certains médocs !! Pas forcément dans la liste de ceux demandés par Eugin, mais on arrivera peut etre à trouver un compromis ? 🙂

Doing Doing Doing, on est repartis ! 🙂

Quand ça veut pas..

16 Juil

Après 5 jours de stimulations à 300u de ménopur, ce matin, RDV à 7h00 pour la prise de sang.

Réveil à 5h15, tête dans le Q, mais vaillants !

La matinée a été très dure ! Entre le manque de sommeil, le ventre qui commence à bien tirer et la migraine qui se pointe, la journée commençait mal.

Mais ce n’était encore rien, le pire était à venir !

Le pire version Béclère, le pire version « meilleur hôpital de France en matière de PMA ».
Vous savez, cet hôpital ou je me sens déjà si bien, comme chez moi ..

J’ai eu droit à un appel en personne de la gynécologue, déjà ça ne présageait rien de bon..

-Madame Koa, en fait, votre LH est très élevé, il ya un pic, à priori vous êtes en train d’ovuler, ou ça ne va pas tarder
-Comment ça, aussi tôt dans la stimulation ?
-oui, ça arrive.. vous étiez bien bloqué pourtant !
-vous êtes sur, c’est pas lié à l’erreur de la date de blocage ? !….
-non non, ça arrive !
– ! ..
-bon donc vous arrêtez tout, on stoppe net le traitement, et surtout, rapports protégés !
-ah ? … ben trop tard ! ..
– et on va réexaminer votre dossier pour la suite. D’ailleurs, vous avez fait les tests d’implantations ? Avec plein de tubes de sang ?
-oui… l’année dernière… vous avez tout mon dossier … Bon, et on nous reprogramme quand ?
–oh vous savez, vous n’êtes pas dans le planning, et le planning est chargé !! Avant la fin du mois on vous dira, mais ça peut être dans 3 mois, 6 mois.. On vous tient au courant. Au revoir

Voila voila … j’adore les dialogues avec les gens de cet hôpital, vraiment … On les sens si concernés, si maitres des dossiers, si rassurants..

Quand à me prendre 1 mois de traitement pour rien, j’aime ça aussi, c’est certain.. Hâte d’avoir mon prochain traitement, tiens !

Ah et puis, il me manque une chose à ce tableau idyllique, que je tombe enceinte naturellement avec cette belle ovulation sous ménopur, et que je fasse une jolie fausse couche pendant mes vacances.. ça serait tellement « cherry on the cake » ! ..

Bref, j’avais raison de ne pas le sentir….

J’peux pas, j’ai manucure !

12 Juil

Cette 10ème tentative est en cours, et avant même le résultat, j’ai décidé que ça serait la dernière, en tout cas avec mes gamètes.

La dernière car au fond de moi, je ne crois pas un seul instant à une réussite, car face à un 65% de chance qu’une FIV DO marche, mais qui n’a pas marché, ces 8.72% de taux de réussite en FIV DPI ne m’encouragent pas.

La dernière car je suis fatiguée moralement (alors qu’on est à peine rentré dans le vif du sujet) par ces examens, piqures, échanges avec les équipes médicales françaises.

La dernière car je suis fatiguée physiquement de ces traitements lourds, que mon corps a pris cher, que mes cycles naturels sont déboussolés, bref, je SENS vraiment que ces 9 traitements pour obtenir mes gamètes ne sont pas sans conséquences..

« nous savons qu’il a été suggéré que l’utilisation répétée de traitements de l’infertilité puisse être associée à un risque de cancer gynécologique, bien qu’à ce jour cette éventualité n’ait pas été prouvée » voilà ce que j’ai signé pour le consentement d’AMP, voilà ce que je ne veux pas, ou plus.

La dernière car la précédente DPI a confirmé que sur cette tentative la, 100% de mes embryons étaient porteurs de mon anomalie génétique, donc malades, alors, que nous apporteraient de plus d’autres tentatives après celle en cours, qui donnera surement le même résultat ?

La dernière, avec mon corps, mon sang, sous « hormones » et la dernière avec mes gamètes.

Je me projette déjà en fin d’année, où nous ne manquerons pas de réactiver la FIV DO en Espagne, ou ailleurs, je me projette déjà vers des vacances à faire la fête, boire pour oublier ce nouvel échec, le N°10 de la loose.

Et en attendant ce verdict, négatif encore je n’en doute pas, je fuis la réalité, je suis dans une sorte de déni, pour avoir moins « mal ».

Je me suis trouvé des exutoires futiles, mais si féminins, des échappatoires légères et distrayantes.

Je suis abonnées depuis de nombreux mois à des box de beauté, que je reçois chaque mois en appréciant la surprise (ou pas). A force, je cumule un nombre de produits incroyables ! Notre chambre d’ami-futur bébé est devenue une vraie caverne d’Ali Baba !!

Alors je troc, je discute avec des filles de beauté, mode, nail art etc.. Je crée moi-même des box (swaps) pour de parfaites inconnues, sur des thèmes donnés, bref, mon cerveau est occupé ailleurs, mon cerveau fuis la PMA, mon cerveau est en mode fifille frivole !!

Et depuis peu, je me mets même à colorer mes ongles, les maquiller, les « décorer », chose impensable il ya quelques années encore, trouvant cela « neuneu – cucul la praline ».
En fait, je mets à l’extérieur la couleur et la joie que je suis incapable de ressentir vraiment à l’intérieur, pour cette N°10.

Une 10ème tentative en mode « Qui me parle ? FIV ? Ah non, j’peux pas, j’ai manucure ! »

la DPI, c’est pas pareil ! …

9 Juil

Suite à l’article de l’express (que vous trouverez sans problème… ne sachant toujours pas mettre de liens ! ..), l’hôpital Antoine Béclère est décrété comme le meilleur hôpital PMA de France.
Mouais.

Pas celui qui a le meilleur taux de réussite, non, le « meilleur ».

Serait-ce parce que c’est la maison de « Dieu » ? Son aura, non légendaire, suffit-elle à justifier cette place privilégiée, ou il ya vraiment des « miracles » ici ?

J’ai envie d’y croire. Très fort. C’est peut-être cela la « foi » ?

Toujours est –il que comme toute religion, elle pêche souvent au niveau des disciples

Je vous ai déjà relaté mes premiers contacts avec l’équipe, enfin la secrétaire du pôle DPI, et bien hier nous avons rencontré d’autres membres de la « secte » …

Nous avions RDV entre 7h00 et 9h00 pour : prise de sang, échographie de contrôle et entretien médical (où des documents nous étaient demandés, indispensables et impératifs sous peine d’arrêt du traitement, dont le consentement remis par la gynécologue lors du RDV privé pour caler le traitement DPI)

Sommes arrivés à 6h45, repartis à 9h45.
3 heures pour 3 micros RDV. Bon, ça c’est malheureusement trèèès souvent le cas un peu partout dans divers centres PMA (vécu ailleurs aussi)

Petit résumé ? Allez ça me fait plaisir

Contact 1 : infirmière.

Super sympa. Comme d’ailleurs tout ( e )s les infirmièr ( e )s croisés jusqu’à présent. C’est un métier, un sacerdoce et vraiment, partout, je n’ai croisé que des gens sympas, gais et souriants (fin de la parenthèse)

Infirmière donc :

– Vous allez faire quoi comme anesthésie ? Locale ? Oh vous verrez, c’est supportable. Ça fait mal, mais c’est supportable
– Ah oui, vous êtes passé par la vous aussi ?
– Euh non.. Mais on m’a dit que ça fait mal mais que c’est supportable.
– .. ! … on verra bien, de toute façon, la générale je ne supporte pas.
– Ben la.. ca va faire mal (mais c’est supportable, je sais..) ce qui est long, c’est la mise en place, la préparation, tout ça… le temps que l’anesthésie prenne.. faut pas stresser c’est tout… sinon ça fait trop mal (et ça devient insupportable ? )

Conclusion : on pourra pas dire qu’on m’a pas prévenue ! 🙂

Contact 2 : la sage femme, le dit RDV « entretien médical »

Après lui avoir expliqué le couac du début de traitement, elle dit :

-Oh vous savez, on procède jamais comme ça en DPI.. la DPI, c’est pas pareil..
– Ah ? et vous préconisez quel traitement alors ?
– La pilule.
-.. ! .. et pourquoi alors je n’ai pas eu ça ?
– ben je sais pas.. Mais normalement DPI = pilule. Au moins on gère mieux les plannings, alors que la..
– mais vous ne faites jamais de protocoles longs, même pour les autres fiv alors ?
– Ah si, mais pas pour la DPI. Alors comme c’est une DPI, y’a eu cafouillage.. Mais pour les autres, ya pas de problèmes .
– Mais c’est la meme chose, la DPI c’est juste la biopsie de l’embryon qui change, non ?
-Oui, mais c’est pas pareil !
-Ah ! .. ok alors…

Ensuite, on lui donne les papiers.. dont elle n’a pas besoin.. et le consentement remis :

-Oula mais vous n’avez pas le bon document !! La c’est pour une FIV (euh et en fait on va me faire quoi ? une ligature des trompes ou bien ? ) Vous, il vous faut le DPI (oui, on commence à comprendre que « c’est pas pareil » ..)
-OK, on resigne mais vous pouvez nous en dire plus sur les tests embryonnaires si on lègue nos embryons génétiquement malades ? Quels genres de test vont être faits par l’agence de biomédecine ?
– pffffff j’en sais rien moi ? En ce moment ça doit être les cellules souches, dans ce genre la.
– euh ok, mais dans 1 an, 5 ans ?
– oh j’en sais rien, cochez NON ça sera plus simple !!
Bon et puis pour la ponction, ça devrait être le 24, mais comme le labo est fermé, on vous a prévu le 25. Donc ponction le 25. Voila !

Conclusion : à part nous donner une date possible de ponction, une attente pour rien. Et on est encore moins rassurés par leur gestion-connaissance des traitements… mais bon, la DPI, c’est pas pareil !

Contact 3 : l’échographie

Il y avait une jeune, surement en formation et un monsieur plus âgé, que j’avais eu l’occasion de rencontrer dans son cabinet privé pour les pré-examens de la DPI (vive le copinage donc… à 168€ l’écho en privé, ça le fait 😀 )

Je m’allonge, et commence alors la.. formation.. (de la demoiselle et de… la machine !!! )

-Alors je suis désolée, je vais un peu forcer, mais je ne maitrise pas encore très bien la sonde.. (aieuhhh)

parlant à son collègue : tu vois, l’image n’est pas sure, ça fait brouillon, la patiente d’avant avait une meilleure image, elle était plus nette

-désolée, pourtant j’essaie de faire mon plus beau sourire d’endomètre ..
-ah non, c’est pas vous, c’est la machine !! elle est neuve et euh.. on est un peu perdus !

A ce moment-là, j’ai très fortement pensé à La Fille et à sa 1ère écho 😉 (je ne connais pas le prix de ce bolide ceci dit !)

S’en est suivi la recherche de follicules, le classique quoi, sauf qu’elle avait oublié de mesurer mon kyste paratubaire (que je connais par cœur, inoffensif, mais bon..) et qu’à la fin elle a dit : pouf pouf pouf, bon en gros y’en a 14.. oui, en gros c’est ça. Donc tout va bien Madame !

Conclusion : tout va bien, je ne vais retenir que ça

Voila, la fine équipe est prête, moi itou, piqure à partir de jeudi soir (le 11) et retour à l’hôpital le 16 pour le dosage.

Pouf pouf pouf… j’la sens pas bien celle la … c’est pas pareil la DPI, on a dit ! 😀