Archive | octobre, 2013

Y croire (ou pas)

31 Oct

Aujourd’hui je suis à J10 post transfert

Aujourd’hui mes embryons ont 13 jours de vie

Aujourd’hui une petite croix légère et bleue s’est invitée dans notre vie à 6h30

Aujourd’hui, j’ai fait une prise de sang

Aujourd’hui, mon taux est à ….. 19 ….

Mal au ventre, très mal même, des pertes rosées depuis hier, légères, mais présentes.

Samedi matin, nouvelle prise de sang à prévoir (en auto médication, comme celle de ce matin) pour surveiller l’évolution, mais j’ai peur que la prise de sang officielle, de lundi 4 Novembre ne brise l’espoir ..

Bref, ça pue

PS : pour continuer dans les coïncidences, dans le résumé du labo, je me suis aperçue que ma première et seule pds positive date du .. 21 Octobre 2010.
21 Octobre, date de notre transfert, avouez que …
ben non en fait, coïncidence négative, pas envie qu’octobre devienne synonyme de fausses couches..

Publicités

Les coïncidences…

29 Oct

Même si je ne crois pas aux signes (ça porte malheur d’être superstitieux !) j’avoue qu’il se trouve que certaines coïncidences viennent me chatouiller le cerveau pendant cette phase d’attente…(vous savez, celle où le moindre truc devient un symptôme, la période ou même la plus zen et pragmatique d’entre nous devient complètement hystérique ? Oui… Cette période la..)

Pour commencer, la veille du transfert, en flânant dans Barcelone à la recherche d’un restaurant où diner, voila où nous nous sommes posés :

image

Avouez que…. Drôle de coïncidence 🙂

En rentrant, le soir même du transfert, un petit mot de nos voisins du dessous « il ya visiblement une fuite chez vous, gros dégât des eaux chez nous » aie…. La dernière fois qu’on a eu un dégât des eaux, nous en étions victimes, et les voisins du dessus étaient absents car…. Madame était en train d’accoucher !!

Avouez que…. Drôle de coïncidence 🙂

En rangeant mes papiers, je m’aperçois que notre dernier transfert, pour la fiv do 1 était le 21 janvier… Soit tout pile 9 mois avant ce dernier transfert !!

Avouez que… Non pas si drôle, mais quand même 🙂

Mon petit neveu de 8 mois a passé des heures à vouloir téter mes seins, alors qu’il n’est pas allaité !!

…quand même, non ??

Bon, allez je vous laisse, je vais vérifier sur le net si la gastro chopée dans le sud est un signe de grossesse gémellaire… Ou pas

Satanée vessie…

22 Oct

Hier, nous avons donc eu RDV pour le transfert convoqués a 12h30 pour transfert à 13h, avec pour indication de venir la vessie pleine. Sur le site d’Eugin, ils préconisent de boire 2 litres pendant les 2 heures avant. Mouais, faut pas pousser quand même, 1l et demi m’a paru suffisant (en France on me demandait 1 litre…)

Nous sommes donc arrivés à l’heure, avons réglé ce qui restait a payer (le solde plus les médocs que nous n’avions pas) et avons attendu…. Ma vessie et moi avons attendu… Attendu….

A 13h15, l’infirmière vient nous chercher pour nous loger dans la salle de repos, on s’habille en tenue « hôpital », avec le combo -charlotte surchaussure blouse ouverte- et… On attend.

J’avais la vessie au taquet, plus à bloc c’était pas possible ! Je me tordais de douleur.. Oui parce que moi quand j’ai envie de faire pipi, ça me fait mal. Un peu comme avec une infection urinaire, vous voyez ? Le truc qui lance. Alors je me suis penchée un peu, puis allongée, bref j’en pouvais plus. Le biologiste avait du retard (il était 13h30…), alors j’ai eu droit de me vider un peu. Oui ben pas facile de doser, même si je suis une experte en « stop pipi », les 3 gouttes sont dures a faire.
Mais ça m’a un peu soulagée. Oh pas longtemps car prise d’un doute, j’ai re-bu, pour être sure d’être bien en condition…. Et on a attendu….

La biologiste est enfin venue nous expliquer (enfin avec la traductrice) ce qu’on savait déja, et j’en pouvais plus d’opiner de la tête genre « oui oui c’est bon, on y va la ?  »

Puis on est passés en salle de transfert. Les 4 pas entre les 2 salles étaient atroces, j’ai cru faire un malaise de douleur…

Position gynéco, l’échographie commence à poser sa sonde sur le ventre, enfin sur ma vessie … Et la…. J’ai cru que j’allais me vider sur la gynéco !!! Alors j’ai retenu mon souffle et fais jouer les abdos… Mais la gynéco n’arrivait plus à gérer avec le spéculum…. Dilemme !
Concentrée à mort la koa…vessie ou vagin ?

Et quand la gynéco n’arrivait pas a mettre la canule (mais putain, c’est marqué en gros dans mon dossier que j’ai l’utérus à l’envers, et déviant !!!! Vous vous êtes pas adapté ?), j’ai cru tomber dans les pommes. La douleur du triffouillage PLUS l’échographie qui appuyait de plus en plus, c’était rock and roll à gérer…

Du coup, je serrais fort la main de monsieur, en fermant les yeux, et en soufflant version petit chien (ça m’entraine au moins…).. Et j’ai loupé l’arrivé de mes petits dans mon ventre !! Une fois fait, j’ai foncé aux toilettes, la délivrance…..

C’était affreux, je vivais un moment magique, attendu et je ne pensais qu’à une chose : pisser !!! Avant même d’avoir les infos, confirmation que tout était ok, c’est ma vessie qui dictait sa loi…. La loose….

Bon mais finalement, j’ai eu droit à ma petite photo souvenir de ma tache blanche dans l’utérus (ils sont la!!!!! ) et tout le reste, une fois plus réceptive 🙂

On a donc 2 embryons a j3, 8 cellules et fragmentés à 10 % qui ont pris place au chaud dans mon bidon.

La bonne nouvelle du jour c’est que les 2 autres restants ont bien été congelés, mais pas d’infos sur eux.

Voila, vous aviez raison les filles, il faut y croire et ma déception était vaine, on est à un stade jamais atteint, on a des petits congelés ! Ils étaient paillettes, ils retournent donc paillettes 🙂

Pour les 2 autres.. On va les bichonner, en espérant qu’ils s’accrochent… En attendant, direction le sud ouest pour une mise au vert !

Et puisque cette tentative nous amène un inédit, continuons, je crois que je vais me laisser tenter par un test pipi milieu de semaine prochaine, pour savoir…. Attendre la prise de sang du 4 novembre me parait si loin…

4

19 Oct

Hier, appel de la clinique pour nous informer que la décongélation des ovocytes c’était très bien passée, mais sans plus d’infos. La coordinatrice m’a dit de bien être près du téléphone ce matin, pour la suite des infos : nombre d’embryons et date du transfert.

Ce matin donc, yeux grands ouverts a 7h30, trop stressée pour me rendormir.

L’attente a été interminable jusqu’à 13h22. Infernale (cette tentative est VRAIMENT une épreuve pour mes nerfs….)

Alors verdict : 5 ovocytes – 4 embryons. RDV lundi a 13h
Voila, rien de plus.

Je suis triste et déçue.

Je suis déçue car lors des fiv avec mes propres gamètes (pourries) j’avais minimum le double d’ovocytes à chaque fois !!

Je suis déçue car lors de la fiv do de janvier, la donneuse, bien qu’ayant 20 ans a fourni 7 ovocytes (donc plus…) et que seuls 2 embryons (sur 4) étaient de bonne qualité, ceux dans mon bidon, mais ça n’a pas marché.

Je suis décue car je me dis que si la donneuse (29 ans cette fois ci) n’a donné « que » 5 ovocytes, c’est peut etre que sa qualité est faible, et j’ai peur que ces 4 la nous lâchent aussi…

Je suis déçue car c’est notre dernière chance avec la sécu, et qu’au fond de moi j’espérais vraiment avoir une chance supplémentaire avec une TEC en cas d’échec… Et j’ai vraiment peur qu’on se retrouve comme en janvier, avec juste le transfert..sans jamais connaitre cet espoir supplémentaire du surnuméraire..

Et pour finir je suis frustrée car je pensais qu’en optant pour des embryons vitrifiés un des avantages était justement d’avoir plus de « chances » avec un lot déja référencé. Sachant que la précédente clinique avait tiqué sur le faible taux de fécondité du sperme de mon mari, j’ai bêtement pensé que Eugin prendrait cela en compte et choisirait un lot avec plus d’ovocytes..

Bref, un peu tristoune quoi… mais je ne baisse pas les bras pour autant, comme dit si bien mon mari « il en suffit d’un bon ! »

Départ demain matin, une nuit au calme, transfert lundi puis retour dans la soirée..

Mais je suis sonnée et j’ai peur des nouvelles désillusions…

Et le moral, comment ça va ?

16 Oct

Bon, à mi parcours de mon plan d’attaque je dois bien me rendre à l’évidence que sur le papier ça rend super bien, mais IRL, c’est autre chose…

Première étape le massage : bon c’était pas mal, un peu sec mais globalement bien… sauf que tous les bénéfices sont partis rapidement :

A mon boulot c’est juste panique à bord… une charge de travail énooooorme (ya qu’à voir, on a réussi à faire en 3 mois +100% du chiffre d’affaire par rapport à l’année complète passée… en étant moins..), avec un ras le bol de mon boulot. Presque 13 ans que je fais la même chose. Mon poste est partagé en 2 taches principales, une que j’adore, une que je n’aime pas.. mais que je gère très bien (et donc.. rançon du succès, personne ne veut que je lâche cela..). Alors, avec le temps, ma routine, j’arrive à bien équilibrer le plaisir-contrainte, pour y trouver quand même mon compte.
Je suis bien obligée, car cela fait 5 ans que je veux changer de poste… et si vous comptez bien, ça fait 5 ans qu’on est en PMA.. et oui c’est lié.

Le sempiternel « ban je vais pas changer de boulot maintenant, avec la fiv.. ça va marcher… ça serait dommage de perdre l’ancienneté.. blablabla »

Alors je prends mon mal en patience… sauf que…. Depuis mon retour de vacances, la partie que je n’aime pas bouffe du temps sur la partie que j’aime.. et je ne le vis pas bien du tout. Je ne sais pas pourquoi, ça en devient maladif… En fait, cette partie la est de l’organisation pure, avec de la gestion de transporteurs, d’usines, d’humains et ya toujours un grain de sable qui fait foirer les choses. Toujours.

Et je ne supporte plus ces grains de sable. Je ne supporte plus de tout faire pour que ça roule, tout caler au poil de Q, pour que patratra, ça capote…

Oh ben tiens dis donc, ça me rappelle un truc ça !! … donc j’en suis à un stade où je ne supporte plus que ma vie perso et ma vie pro « m’échappent »…

Alors je pleure un peu.. tous les jours au bureau je verse ma petite larme d’épuisement, je râle, je vocifère et je pleure…

Donc quand hier mon acupunctrice m’a demandé : et le moral, comment ça va ? Devinez quoi ? ben j’ai pleuré.. comme une conne… quand elle m’a dit : oh oui, je sens bien qu’il faut travailler vos humeurs.. et le sommeil aussi… et puis je vous trouve amaigrie.. Ben j’ai chouiné…
Quand elle m’a dit : mais il faut prendre soin de vous, et que je lui ai répondu : c’est pour cela que je suis ici, elle m’a dit : non en ce moment je prends soin de votre utérus, tout ce qui est autours est à bichonner aussi.. hop.. petites larmes..

Elle voulait m’arrêter dès hier soir, mais non je préfère jouer la sécurité est m’arrêter toute la semaine après le transfert, je vais bien tenir 2 jours encore..

Donc le plan d’attaque se poursuit bien, mais en mode humide.

Et pourtant, je pleure très peu, je n’ai pas pleuré aux morts de mes pères, je n’ai jamais pleuré face à un échec PMA, ça m’arrive rarement.
Mais la c’est bizarre, les larmes coulent, je ne suis pas en sanglot, juste comme si un trop plein devait sortir… comme si la boule à l’estomac que je me trimballe depuis des semaines devait se résorber par mes yeux.
Je larmoye, et j’attends la délivrance avec un beau + à la clé… « seule » porte de sortie pour changer de boite… (bon ok, ca fait 5 ans que je me dis ça…)

Mais sinon ça va hein, bel endomètre, décongélation d’ovocytes confirmée vendredi, plus que 2 dodos ! 😀

Le plan d’attaque

3 Oct

Pour cette tentative, j’ai décidé de mettre toutes les chances de notre côté, du plus réaliste au plus spirituel

Voici mon plan d’attaque, en mode rétro planning (oui j’adooooore les plannings) :

Depuis quelques jours déjà, en plus de mon acide folique, je prends quelques gouttes de Fleurs de Bach spécial « lâcher prise ». Tous mes collègues se foutent bien de moi, et finalement, je ne lâche pas prise si facilement ! … mais on va dire que ce sont les hormones qui contre-balancent… 😉

Jeudi 10 Octobre (transfert -11) : une petite séance de massage.. pour déstresser

14 Octobre (transfert J-7) : début des antibiotiques.
Hé oui, avec mon gynéco de quartier, celui des iac, en discutant, j’ai soulevé un truc : la seule fois de ma vie où la nidation a eu lieu, c’est après une hystéroscopie qui a montré de la mousse nécessitant un traitement antibiotique. Est-ce que les antibiotiques n’aideraient pas ? Il m’a dit en faisant l’ordonnance qu’en tout cas, cela ne me ferait pas de mal .. 🙂

15 Octobre (transfert J-6) : séance d’acupuncture, pour finaliser la préparation de l’endomètre, et le stimuler un chouilla.

18 Octobre (transfert J-3) : séance d’ostéopathie (parce que j’aime me faire tripoter l’utérus une veille de week end), pour, je cite mon ostéo : que mon utérus soit aussi mou qu’un pâté de foie pour accueillir moelleusement les embryons. Fin de citation

Lundi 21 Octobre : transfert !! Grigris et autres pensées bienveillantes devraient nous accompagner
Ce soir la, je commence mon cd d’hypnose, pour la phase « après le transfert d’embryon(s) »

Mardi 22 Octobre (transfert +1) : séance d’acupuncture, pour favoriser la nidation, pour couver dans de bonnes conditions + Hypnose

Mercredi 23 Octobre (transfert +2) : arrêt maladie (enfin vacaaaances ) je vais demander quelques jours d’arrêt, pour être sure de décrocher du taff… qui est plus que prenant en ce moment.
En plus, ça tombe bien, on sera en vacances scolaires… et toute ma belle-famille part dans la maison de campagne familiale…
De quoi se reposer bien entourés, sans internet et sans tentations (oh, je viens d’avoir un pique à l’ovaire qui pince en morse !! vite, allons voir su google si c’est signe d’implantation et quel message nos embryons tentent de m’envoyer !! ), sans psychotages (pas le temps avec les neveux/nièces), bref, un certain lâcher prise qui ne peut que faire du bien
+ hypnose tous les jours
Bon, et peut etre même que pour une fois, je vais participer à la prière collective du soir… bien que n’y croyant pas… une petite aide divine ne serait pas de refus non plus ! 😉

Lundi 4 Novembre (transfert +14) : Verdict, si je ne craque pas avant pour un test urinaire…
A partir de la.. soit je me bourre la tronche en fumant 1 paquet pour oublier… soit je passe la soirée à hurler : j’y crois pas, j’y crois pas !!

spotings suite.. et infos donneuse

1 Oct

Grace à vos bons conseils, j’ai appelé la clinique pour faire un point. Mon contact super sympa, rassurante, prenant le temps de bien m’expliquer et de bien écouter mes questions un peu bébête (mais Madame Koa, de toute façon, vous connaissez votre corps, faites vous confiance 🙂 – ben justement…)

Donc en gros.. ça peut être mes règles… comme pas mes règles ! 😉 ça m’aide hein !
Pour me rassurer, elle me propose de faire une écho de l’endomètre, il sera donc alors possible de modifier le tir si besoin

RDV pris pour le transfert le Lundi 21 Octobre, on aura ainsi un peu de mou si monsieur endo n’est pas coopératif…

Et elle m’a ensuite rappelé pour me dire que dans sa base de données, elle avait un lot de vitrifiés qui pourrait nous convenir, mais que la donneuse est brune (je suis châtain clair/blond).. Du coup, j’ai eu plein d’infos : Elle a 29 ans, yeux bleus (très dur à trouver, et donc à « réserver », c’est pour cela qu’elle voulait valider si les cheveux étaient importants..), 1m65 (j’en fais 1m76), IMC de 21, même groupe sanguin que moi.

Je lui ai répondu qu’on était pas au supermarché, et que donc les cheveux, tant qu’il y en a, ça nous convient parfaitement. L’essentiel pour nous est d’avoir un bébé en bonne santé

Mais c’est dingue, grâce à vos bons conseils (je n’aurais jamais osé leur demander de m’appeler ! ), tout s’accélère, et c’est émouvant…

Dans 3 semaines, ils vont passer du pôle nord au moelleux douillet de mon bidon ! … j’ai hâte de les rencontrer, nos peut-être futurs enfants… tellement hâte