Archive | janvier, 2014

Les chanceux sont ceux qui arrivent à tout, les malchanceux, ceux à qui tout arrive

28 Jan

La Malchance est la bonne fée qui s’est penchée sur mon berceau à ma naissance.

Une marraine un peu envahissante, collante, et toujours là pour regarder derrière mon dos, guettant le moindre moment où elle pourrait intervenir.

Oh, rien de grave, pas d’accidents majeurs, pas de coups de grâce, juste là, éternellement là, à mes côtés.

On avait cru (bien naïfs !!) que cette tentative heureuse (la 11ème tout de même, la patience est mère de toutes les vertus, dit l’adage) la ferait partir un peu, cette poisse.
Bon ben non, en fait, la grossesse s’est arrêtée. Œuf clair, ça arrive parfois, c’est pas si courant, c’est pas de chance il parait (ah ah ben oui, encore un coup de ma marraine, merci marraine..).

Normalement, à mon stade de grossesse une bonne cure de cytotec et zou, on en parle plus !

Alors, je l’ai bien sentie la cure, j’ai bien expulsé des morceaux et des morceaux, j’ai bien perdu tout plein de sang. Mais non. Tel un chewing gum collé à ma semelle, il restait des bouts accrochés. Hop, retour à la case cytotec, c’est pas de chance quand même (dixit l’échographe)

1 mois après, enfin, la place rouge était vide (devant moi marchait Nathalie.. si ça se trouve, c’est le ptit nom de la fée maléfique..).

1 mois encore après, alors que nous nous apprêtions à rompre avec Béclère (oui nous on est des fous, Dieu nous veut dans son protocole DPI ? Et bien nous on fronce du nez, en disant « finalement, non merci »), un petit examen de routine après fausse couche (on a crié hystéroscopie en fond de salle ? Bonne réponse ! ) nous a montré qu’en 2014, la fée malchance nous surveille encore.

Alors que j’étais à 2 doigts de défaillir pendant l’hystéro mon mari a eu la chance de découvrir des endroits insoupçonnés de mon corps. Sauf qu’au lieu de découvrir un utérus tout beau tout lisse, il a eu des surprises.

Oui, cette fuc**ing marraine nous a fait un joli petit cadeau : une petite rétention de l’œuf et de la muqueuse qui se ballade.

C’est rare parait-il après 2 cures, pas de bol hein ! Merci marraine !

Alors l’état des lieux n’étant pas bon, qui c’est qui va devoir passer sur le billard ? C’est bibi !!

Cela fait 15 jours que je dois prendre RDV… mais pas envie, ras le pompon des demi- journées à poser pour : 1 – prendre RDV avec le chir’ / 2 – prendre RDV avec l’anesthésiste (oui opération sous AG..) / 3 – se faire charcuter

Alors oui, après ça j’aurais une magnifique piste d’atterrissage pour nos 2 embryons vitrifiés.. oui cette fois ci sera de fait peut etre la bonne…

Mais…

Mais je la sens toujours là, cette marraine la poisse, cette chape de malchance qui me colle et ne me quitte plus.

nouvelle année-antie

7 Jan

1- 31 décembre 2008 : Bonne année mon chéri, ces quelques mois d’essais vont porter leurs fruits, en 2009, on l’aura notre bébé !

2- 31 décembre 2009 : Bonne année mon chéri, maintenant qu’on sait que tes petits nageurs sont un peu faibles, grâce aux iac, on va l’avoir notre bébé !

3- 31 décembre 2010 : Bonne année mon chéri, allez, avec les FIV, notre rêve devient sûr et certain, et puis la fausse couche c’est positif non ? ça prouve bien qu’avec les fiv et les embryons choisis, je vais être enceinte en 2011 !

4- 31 décembre 2011 : Bonne année mon chéri, il est 22h, on va se coucher ? et puis on a bien fait de faire une pause en pleine cambrousse, sans internet, sans tel, on nous emmerdera pas avec des vœux débiles qui ne se réalisent pas…

5- 31 décembre 2012 : Bonne année mon chéri, 2013 sera l’année du don, tout le monde nous dit qu’on va enfin avoir notre petit bébé !

6- 31 décembre 2013 : Bonne année mon chéri. Je t’aime et ya que ça qui compte..

En ce début d’année 2013, 6 ans d’attentes, 60ème cycle, bam dans ta face !

Alors non, plus de vœux. Plus de rêves inaccessibles, plus de souhaits. Du concret, juste du concret atteignable.

Juste savoir qu’au Printemps on va chercher nos 2 embryons vitrifiés, s’ils tiennent le choc.

Et ensuite ? Ensuite, je pense qu’on arrêtera tout. Je ne veux pas que cette année soit l’année de trop, l’année de l’usure, l’année de la pente trop dure à remonter.
Le cap des 7 ans est parait il un cap difficile, dans beaucoup de domaines. Alors, je ne veux pas d’un futur 31 décembre 2014 dans le flou.

Je ne veux qu’une année de prise de décision ferme, ou une année de grossesse évolutive avec enfant en bonne santé. Ni plus, ni moins.

Et pour vous, je vous souhaite une année digne de vos ambitions, quelles qu’elles soient.